Comment je note les vins

Comment je note les vins

Chacun est unique en matière de perception aromatique et ceci pour diverses raisons. Chacun d’entre nous est doté de capteurs de goûts différents et plus ou moins développés auxquels s’ajoutent une production de salive différente et une exposition diverse aux aromes liée à l’origine et à l’éducation. Il va sans dire qu’un Coréen ou un Argentin ont un répertoire aromatique différent ne serait-ce que du fait de leurs habitudes alimentaires … En bref comme nous sommes tous différents quant au goût et aux saveurs, il y aurait donc une certaine logique à dire que noter un vin n’a pas de sens.

Prenons l’art comme autre exemple de bien sensoriel. Noter un Picasso par rapport à un Rembrandt ? Un non-sens me direz-vous… cependant un Picasso a un prix de marché et un Rembrandt un autre. Il y a donc une différence sur ce que les gens sont prêts à payer pour tel ou tel tableau. Un objet rare qui plait au plus grand nombre a un prix, donc d’une certaine manière une note. Cette valeur va bien au-delà de la technique pure ou d’autres critères tangibles.

Qu’en est-il du vin ? Et bien dans un sens, il peut être comparé à la peinture. Pourquoi certains vins sont plus demandés que d’autres ? Pourquoi un Petrus ou un Opus One atteignent les prix qu’ils atteignent ? Pas seulement pour la marque, mais pour le fait qu’au-delà du goût de chacun il semble y avoir un consensus sur les qualités principales d’un bon vin… Le but de l’évaluation et de la notation valide un certain nombre de critères communément acceptés comme l’équilibre, la complexité, la persistance aromatique et la capacité de se bonifier avec le temps.

L’exercice de notation n’est pas subjectif car il utilise une méthode d’analyse claire et explicable. Chacun restant au final avec ses propres choix gustatifs.

La notation doit également être effectuée en mettant en perspective, dans la mesure du possible, le vin dégusté avec le maximum d’autres vins et non par rapport à un pays spécifique ou une région. Tous les vins doivent être dans les mêmes starting-blocks et la notation ne doit pas être influencée par des facteurs de marché. À titre illustratif vendre un Merlot en Argentine est difficile car le marché est peu réceptif à ce type de cépage. Cela ne doit pas être une raison pour sous-estimer ce type de vin. Au contraire, nous comparerons les Merlot argentins avec l’ensemble des vins dégustés mais aussi pourquoi pas avec des Merlot qui sont produits dans d’autres lieux tels que le Libournais en France.

Latinawine essaye de noter les vins de la région sur des critères internationaux. Pour être plus précis nos références sont européennes et surtout françaises. Ceci doit être pris en compte par nos lecteurs.

Pour clore ce préambule, peut être un dicton pourrait-il résumer à lui seul ce qu’est un bon vin:
« un bon vin est un vin qui se vend bien ».

Latinawine utilise une grille de notation allant de 70 à 100

Pour nous la fourchette de note entre 80 et 85 est un point de référence correspondant à un vin bien fait, équilibré et sans défauts majeurs (Page Nos notes). Tout vin noté par Latinawine s’affichera avec les lettres LW suivie d’une note. Par exemple LW 85.

Cas spécifique des vins jeunes à potentiel de garde:

Dans le cas où Latinawine pense qu’un vin a un potentiel de vieillissement (concerne les vins ayant une note minimum de 85 et au-dessus) il sera suivi par une lettre « g ». Par exemple, LW 85g.

Nous soulevons cette question car nous sommes fréquemment confrontés dans la région à des vins qui arrivent trop jeunes sur le marché. Deux raisons à cela: (a) Le consommateur latino-américain intègre encore peu la notion de garde et surtout (b) les impératifs économiques (économies court termistes) poussent les viticulteurs à garder peu de stock. Pour les vrais amateurs de vins de la région, le choix de garder le vin dans les caves progresse cependant.

Nous rencontrons souvent le dilemme d’avoir à noter un vin trop jeune (donc pas forcement agréable à boire immédiatement) mais qui a un bon potentiel de garde. Dans ce cas, notre note ne dépassera pas 85 assortie d’un « g » minuscule.

La note est décidée individuellement par le dégustateur Latinawine et non collectivement